L’aubépine, plante du cœur

Petit mémo scientifique de la plante

Nom latin: Crataegus laevigata (Poiret) DC. et Crataegus monogyna Jacq.

Synonymes latins: Crataegus oxyacantha auct. non L.; Oxyacantha vulgaris Erdnt.

Nom populaire: Aubespin, Epine blanche, Noble épine, Senellier, Bois de Mai, Poire d’oiseau

Famille botanique: Rosacées

Principes actifs: Procyanidines 1-4% (tanins condensés apparentés aux flavonoïdes)  , amélioration de l’irrigation du myocarde,flavonoïdes 0.3-2.5% (hyperoside min. 1.5%, rutoside, …) , polysaccharides, amines biogènes, quercétine, amygdaline, triméthylamine, lactones et flavones

Parties utilisées: sommités fleuries, baies et feuilles

Où trouver la plante dans la nature? l’aubépine est généralement répandue dans l’hémisphère nord

A quoi ressemble-t-elle? l’aubépine est un arbuste aux feuilles vert brillant connu de tous comme le Prunellier, l’Églantier ou la Ronce. L’arbuste forme des buissons enchevêtrés et épineux. L’écorce devient brune sur les troncs âgés tandis qu’elle est argentée sur les troncs jeunes.

Les fleurs blanches à rosées forment un magnifique décor aux mois d’avril et mai qui suffit à calmer les esprits anxieux pour lesquels elles sont une panacée. Sous un soleil chaud, les inflorescences peuvent dégager une odeur nauséabonde. C’est au début de la floraison qu’il faut récolter les fleurs pour profiter d’une infusion tout le long de l’année. Les fruits rouges surviennent en automne: l’odeur est légèrement parfumée et la saveur est un peu sucrée, légèrement amère et astringente.

Cet arbuste peut vivre jusqu’à 500 ans…

Propriétés: antispasmodique, calmant, cardiotonique, hypotenseur, vasodilatateur, sédatif, tonifiant, astringent.

Bienfaits:

Les polyphénols et les amines aromatiques de l’aubépine freine le système sympathique et agit comme un tropisme cardiaque. Par tropisme, on entend un ensemble de principes actifs qui agit directement sur un organe ou une fonction.

La plante a un effet sur le muscle cardiaque du myocarde, régularise les mouvements du cœur et de la circulation, tonifie le muscle cardiaque. Elle est également conseillée en cas de tachycardie mineure. Elle favorise la circulation périphérique par vasodilatation et est une bonne aide en cas d’hypertension légère.

Elle calme le système nerveux: conseillée dans l’émotivité excessive, la nervosité avec palpitations ou les insomnies, elle contribue par conséquent à calmer les troubles du sommeil et une excellente plante en synergie avec la valériane, la passiflore, l’eschscholzia,…

Elle est une excellente aide chez les enfants et adolescents nerveux, agités ou coléreux.

C’est le bêtabloquant des étudiants avant les examens dans les cas de palpitations liées au stress ou l’oppression thoracique.

En résumé, l’aubépine est considéré comme “un sédatif bienfaisant et inoffensif nécessité par leur état” (J. Brel; Revue de phytothérapie 10938 p 15). On peut prendre de ‘aubépine à chaque fois que les réactions anxieuses se portent sur la sphère cardiaque.

En Allemagne, les infusions d’aubépine sont utilisées pour lutter contre l’obésité.

Petite histoire /anecdote de la plante:

Suite à la découverte de traces dans les cités lacustres, on sait que les fruits frais étaient utilisés à des fins alimentaires aux temps préhistoriques.

Les fruits ont été et sont encore utilisés pour une farine utilisée dans la préparation de pain en Allemagne.

L’utilisation de l’aubépine comme plante médicinale est beaucoup plus tardive et remonte aux temps modernes: un texte de la fin du 17ième siècle fait état de l’action de l’aubépine sur la circulation et le cœur.

Les fleurs quant à elles sont découvertes au 19ième siècle contre les insomnies et les palpitations. Aujourd’hui, elle entre dans la composition de plus de 200 préparations médicinales.

Contre-indications:

En cas de problèmes cardiovasculaires, il est conseillé de ne pas prendre de façon régulière pendant plus de quelques semaines et cette prise va de pair avec une consultation impérative d’un médecin.

De fortes doses peuvent provoquer des somnolences.

Préparations:

Pour les troubles du sommeil

Infusion: 20g de feuilles séchées pour un litre d’eau bouillante: laisser infuser vingt minutes. En boire deux ou trois tasses par jour, de préférence après le repas du soir et avant le coucher pour profiter au mieux de ses effets calmants …à utiliser en synergie avec la valériane et la passiflore.

Décoction de feuilles : mettre une cuillerée à soupe pour une tasse (20cl) verser les plantes dans l’eau froide, porter à ébullition pendant trois minutes laisser infuser dix minutes. A boire 20 jours par mois pour une action sur le cœur et trente minutes avant le coucher pour une action sur le sommeil.

Gélules dosées à 250 mg: 2 à 6 par jour en dehors de repas si besoin

La teinture-mère est également parfaitement adaptée à l’aubépine avec sommités fleuries et fruits.

Pour les esthètes de la cuisine…

Les fruits frais peuvent être préparés sous forme de gelée ou de confiture. En Europe centrale, ils sont séchés et additionnés à la farine de pain. Jadis torréfiés, ils constituaient un succédané du café.

Les inflorescences sont utilisées pour préparer du sirop et du pudding.

Les jeunes feuilles peuvent être ajoutées à des salades.

Pour les amoureux du jardin…

Profiter de l’aubépine dans les haies vives et diversifiées. En plus d’accueillir une faune, elle offre un paysage fleuri des plus agréables au printemps. Vous pouvez également semer un fruit en automne mais il faudra alors patienter un an avant la levée.

 

Please follow and like us:

Une pensée sur “L’aubépine, plante du cœur”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *