Le curcuma: antioxydant et anti-inflammatoire par excellence

Petit mémo scientifique de la plante

Nom latin: Curcuma longa ou synonyme: Curcuma domestica Val.
Nom populaire: Souchet, Tumeric des Anglais, Safran des Indes ou Safran indien
Famille botanique: Zingiberacées
Principes actifs: polyphénols (curcuminoïdes dont la curcumine), huile essentielle à sesquiterpènes et autres dérivés, polysaccharides et amidon.
Parties utilisées: racine ou rhizome.

Où la trouver dans la nature? Asie Tropicale (Chine, Indonésie, Inde), Antilles et Afrique.

A quoi ressemble-t-elle? Il s’agit d’un arbuste vivace des forêts tropicales. Le rhizome donne naissance à une tige portant à la base des gaines foliaires et de très grandes feuilles pétiolées et oblongues avec des nervures plus ou moins parallèles. Les fleurs sont formées de grands pétales jaunes et le fruit est une capsule contenant des nombreuses graines. En herboristerie, on utilise la racine séchée généralement réduite en poudre. La racine est jaune-brun, jaune ou gris brun.

Propriétés:

Le curcuma est un antioxydant encore plus puissant que la vitamine E (antitumeur, antiviral, antimicrobien, anti-inflammatoire, antimutagène) , stomachique, carminatif, cholagogue, hépatoprotecteur, neuroprotecteur, cycloprotecteur de l’estomac (mais ulcérogène à trop fortes doses), antibactérien une fois exposé au soleil.

Bienfaits:

Le curcuma est un tubercule ocre et une épice indienne qui colore, comme le safran, les aliments en lui donnant une jolie couleur dorée. Son odeur est aromatique et épicée. Sa saveur est chaude, amère, épicée et aromatique. Il est une des épices composant le célèbre curry. Il est par ailleurs largement utilisé pour colorer différentes matières (tissus, bois, …).
Le curcuma est prescrit en cas de problèmes ou de douleurs ou inflammations des articulations et en cas de troubles hépatiques et gastro-intestinaux (digestion, nausée, colon irrité, ulcères gastriques, dyspepsie). Son action antimicrobienne protège la muqueuse gastrique et intestinale.

Il est un excellent désinfectant naturel.

Il est l’agent préventif par excellence contre les maladies vasculaires: le curcuma est hypocholestérolémiant, hypolipidémiante et protège le rein contre le stress oxydatif.

C’est un fluidifiant sanguin.

Utilisé dans la pommade ayurvédique, ses propriétés antioxydantes et antibactérienne apaisent les démangeaisons et soigne les dermatoses. Il agit contre l’eczéma et les allergies en général.

Son action antioxydante prévient les maladies liées au vieillissement. Il agit comme adjuvant dans la maladie d’Alzheimer. En effet, en Inde, où il est beaucoup consommé, la maladie est nettement moins présente qu’aux Etats-Unis par exemple. Il sera privilégié en cures discontinues.

Le curcuma est un anti-inflammatoire de premier choix. Il arrive par ailleurs en tête d’affiche des plantes préventives du cancer. En Chine, il est donné à titre préventif pour les personnes qui présentent une prédisposition au cancer de l’œsophage avec cellules anormales.

Petites anecdotes sur la plante:

L’utilisation du curcuma est multimillénaire et le curcuma est encore actuellement considéré comme une plante médicinale importante en Inde.
Si on suit la théorie des signatures, le curcuma, jaune comme la bile, a été longuement prescrit contre la jaunisse. En médecine orientale, il est d’ailleurs utilisé comme digestif et stimulant. Chez les Hindous, il est associé à la fertilité.

Attention aux choix: il faut privilégier une formule à l’extrait de racine à 95% constitué de curcuminoides.

Contre-indications:

Le curcuma est déconseillé aux personnes souffrant d’hypertension.
Le curcuma peut enflammer ou obstruer les voies biliaires et provoquer des brûlures d’estomac en cas de surconsommation.
Le curcuma n’est pas recommandé aux personnes souffrant de calculs biliaires car il agit sur la vésicule biliaire
Le curcuma fluidifie le sang, il faut donc l’arrêter trois jours avant une intervention chirurgicale. Il s’ajoute aux médicaments anticoagulants.
Il est contre indiqué en cas de lithiase biliaire.

Préparations:

Conseil: la curcumine est faiblement absorbée par l’organisme. Pour augmenter son action, un apport de poivre noir et d’huiles végétales pression à froid est recommandé. En effet, Le poivre noir (piperedine) augmente la biodisponibilité du curcuma dans l’organisme
La bromélaïne d’ananas est également recommandée en ajout.

Dose journalière: 1 à 3 g

En cas de rhume de cerveau

mettre du curcuma dans du lait bouilli sucré permet de dégager les voies respiratoires

En décoction

une cuillère à café de rhizome pour 20 cl d’eau froide, faire bouillir 5 minutes, laisser infuser 10 minutes. Boire deux ou trois tasses par jour au cours des repas en cure de trois semaines.

En cas de conjonctivite

utilisé en décoction, le curcuma sera placé en compresses sur les yeux.

En cas de gastrite, en cas de désinfectant intestinal ou contre les douleurs articulaires

préparer une infusion de curcuma ou pour plus de facilité, prendre des gélules ou comprimés dosés à 400 mg (une ou deux au cours du repas de midi) OU en gélules dosées à 250 mg: deux le matin et deux le soir au cours du repas.

Coup de soleil

recouvrez les zones atteintes avec une pâte constituée à parts égales de curcuma, d’orge et de yaourt.

Si vous un esthète de la cuisine…

de manière générale, utiliser le curcuma dans les currys, avec une alimentation variée , pour colorer et parfumer votre riz ou votre yaourt: avec quelques raisins,  c’est délicieux…

Au niveau ménager

Le curcuma écarte les fourmis et les parasites des stocks de céréales.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *