Conseils pour passer l’hiver en bonne santé

L’hiver arrive avec son flot de refroidissements, de grippes et d’infections virales en tous genres … autant nous y habituer mais cette fois-ci, en appliquant quelques bonnes recommandations.

Il est effectivement temps de penser à la manière dont vous pouvez aider votre corps à traverser cette saison :  allez-vous prendre un shot anti-grippe? Allez-vous incorporer ci et là quelques herbes à votre régime quotidien?

Les virus du rhume et de la grippe sont des infections qui s’attrapent par des gouttelettes de mucus dans l’air, sur les poignées de portes, sur les boutons d’ascenseurs, sur les rampes, bref, n’importe quel support où nos mains finissent invariablement par tomber peut disséminer l’infection, brrr, de quoi vous glacer le sang 😉

Etes-vous à risque?
Les personnes le plus à risque face aux épidémies de grippe sont les personnes âgées de plus de 65 ans, les femmes enceintes, les bébés et les enfants de six mois à 18 ans, mais aussi les personnes qui ont des affections chroniques d’origine hépatique, pulmonaire ou qui ont un système immunitaire faible, les personnes obèses,  les personnes qui vivent en institution et enfin les personnes qui ont un régime alimentaire pauvre (ces informations sont reprises du site fédéral belge Influenza).

Il existe plusieurs façons de se prémunir d’un virus pendant la saison des rhumes et de la grippe saisonnière. Certaines impliquent l’usage des plantes, d’autres pratiques comme une bonne hygiène, une bonne nutrition, des recommandations sur le mode de vie à adopter et des habitudes de sommeil peuvent également faire la différence.

Par ici pour le côté prévention …

Bonne hygiène de vie

Laver régulièrement ses mains au savon.

Eviter la foule, les stylos ou crayons dans les lieux publics et les caddies de supermarchés.

Ne touchez pas votre visage. Les virus entrent dans le corps par le muqueuses, donc laissez vos mains loin de votre bouche, votre nez et vos yeux: je vous le dis tout de suite, ce n’est évident pour personne 😉

Régime sain

Éliminez le sucre car il diminue votre système immunitaire plusieurs heures après la digestion.

Prenez des probiotiques pour aider votre système immunitaire. quels probiotiques? 

Mangez des aliments nutritifs et non traités.

Mode de vie à privilégier

Faites de l’exercice.

Passez du temps au soleil ou plus simple dans nos contrées nordiques 😉 investissez dans une lampe à spectre complet et placez- la où vous passez le plus de temps dans votre maison.

Prenez l’air au moins 1/2 heure par jour.

Maintenez la température à 21° dans votre intérieur.

Continuez vos passe-temps : les hobbies réduisent généralement le stress et aident à se maintenir en bonne santé. Les personnes actives et/ou qui ont un équilibre vie professionnelle-vie privée tombent généralement moins malades que les personnes déprimées ou qui restent entre leurs quatre murs.

Réduisez votre stress. Le stress peut compromettre votre système immunitaire. Si vous vous trouvez dans une situation stressante, des exercices de respiration et de méditation peuvent être des outils utiles.  Si vous n’êtes pas du genre à méditer, écoutez un bon CD.

Reposez-vous un maximum et dormez suffisamment (entre 7 et 8 heures voire plus si votre organisme le réclame ou si vous êtes du genre « marmotte« )

Compléments

Il est toujours utile de rendre visite à son médecin pour faire une prise de sang et définir vos éventuels manques: la fin de l’automne est une bonne période pour le faire. La plupart des Européens du Nord manquent de vitamine D, cette petite molécule pleine de soleil dont nous manquons parfois – il faut le dire – cruellement. 

La vitamine C est également incontournable pour renforcer le système immunitaire.

Enfin, last but not least

Hydratez-vous correctement. Buvez beaucoup de boissons chaudes: les thés chai épicés, les tisanes de gingembre et de curcuma avec un peu de miel sont délicieux à consommer. 

Est-ce un refroidissement ou une grippe?

« ll existe une règle simple et assez efficace pour faire la différence entre un refroidissement et une grippe : tant que les symptômes ne touchent que les zones situées au-dessus du cou, comme un nez bouché ou qui coule avec, éventuellement, quelques maux de tête, de gorge ou d’oreilles, le problème est en principe tout à fait bénin, et il est permis de poursuivre la pratique sportive habituelle.

Par contre, il s’agit très probablement d’une grippe si des symptômes sont également présents en dessous du cou, et plus particulièrement au niveau des voies respiratoires (respiration sifflante ou difficile, manque de souffle) ou des muscles (douleurs). Surtout si vous êtes fiévreux, même si votre nez n’est pas bouché. La dyspnée (difficulté de respirer) est un symptôme important, car elle peut correspondre à une infection du muscle cardiaque qui traduit une faiblesse temporaire du cœur.  » Le Vif/l’Express du 10 février 2015

Les plantes 

Les plantes aident de plusieurs manières le corps à supporter la saison des refroidissements et de la grippe. Premièrement, elles aident à renforcer le système immunitaire de telle manière que le corps se défend mieux contre ces virus, soit en vous permettant de ne pas être infecté, soit en surmontant plus vite l’infection et avec peu de symptômes.

Ensuite, elles aident le corps à surmonter les symptômes communs comme la toux, la fièvre et la congestion qui accompagnent souvent une infection virale.

Enfin, elles peuvent renforcer le corps lors de la récupération et la convalescence après une infection.

Elles participent de la phytothérapie symptomatique, de drainage et de terrain, en bref, elles sont utilisées avant, pendant et après la grippe.

Voici quelques idées de plantes et de préparations  qui peuvent être employées.

Racine d’astralagus

Cette plante chinoise a été utilisée pendant des millénaires. Beaucoup de Chinois mettent de l’astralagus dans leur soupe ou leur ragoût pendant la saison froide pour booster leur système immunitaire. L’astralagus apparaît sous forme de racines boisées et fibreuses (à retirer donc des soupes et ragoûts avant de les manger comme une feuille de laurier ou sous forme de poudre).  L’astralagus est contre-indiqué pendant la phase aiguë d’une infection mais peut être généralement utilisée comme un soutien général immunitaire avant ou après la phase aiguë de la maladie.


Ail

L’ail est une plante antimicrobienne célèbre. Il est apprécié dans les plats cuisinés, découpé et mangé frais, infusé dans du miel (ce qui le rend plus simple à avaler pour pas mal d’entre nous) ou infusé dans du vinaigre. Pour optimiser les bénéfices de l’ail, coupez-le ou écrasez-le et laissez-le 5 à 10 minutes pour permettre la réaction enzymatique qui produit son principe actif, l’allicine, de se produire.

Echinacée

L’échinacée est une des plantes les plus largement utilisées et des plus recherchées au monde. Il s’agit d’une plante nord-américaine qui a été utilisée à plusieurs fins , que ce soit en interne ou en local. Si vous souhaitez faire pousser de l’échinacée dans votre jardin, assurez-vous d’acheter une espèce non-hybride. Echinacea angustifolia ou Echinacea purpura sont les plus utilisées. La recherche sur la  grippe commune  pourrait indiquer que l’échinacée réduit la durée et la gravité de la grippe si elle est utilisée plus tôt. Elle peut être consommée comme une tisane ou en teinture. 

Recettes de plantes

Le  thé au citron, gingembre et miel est un favori. Le citron est un agrume qui prodigue de la vitamine C. Le miel couvre la gorge et le gingembre est une plante réchauffante, bonne de surplus contre la nausée. Ajoutez quelques tranches de gingembre et une tranche de citron dans un bol et couvre d’eau bouillante. Laissez couvert pendant 20 à 30 minutes, ajoutez du miel et buvez. La racine de gingembre et le citron peuvent être découpées en tranches puis surgelées de cette manière elles seront disponibles quand vous en aurez besoin.

Une formule traditionnelle de thé est d’inclure en parties égales des fleurs de  sureau, de l’achillée millefeuille et de la menthe poivrée. Certaines personnes ajoutent des fleurs d’églantier pour la vitamine C. Le sureau et l’églantier facilitent la transpiration et aident à expulser le virus du corps.

Que faire si vous attrapez la grippe?

Le virus de la grippe débute rapidement . Si vous vous sentez très mal, alors que vous étiez en super forme six heures plus tôt, il y a de bonnes chances que vous ayez la grippe.

Allez au lit et restez -y. Donnez à votre corps toutes les chances de combattre le virus. N’exposez pas les autres en allant travailler. Pour chaque jour de fièvre, prenez un jour de repos. Si vous vous ne reposez pas suffisamment, vous vous exposez en effet à des infections secondaires plus sérieuses .

Côté huiles essentielles

Diffusez des huiles essentielles peut vous aider à libérer les constituants antimicrobiens dans l’air et à soutenir une réponse physiologique du corps. Employer de l’huile essentielle de lavande peut aider à vous relaxer.

L’huile essentielle de ravintsara est réellement efficace: appliquez deux ou trois gouttes dans le bas du dos, le long de la colonne vertébrale et sur le thorax; renouvelez l’opération trois ou quatre fois sur la journée ou mettez une goutte de ravintsara dans une petite cuillère de miel  ou d’huile d’olive.

Vous pouvez également l’associer aux huiles essentielles d’arbre à thé et de thym à linalol pour obtenir un trio de choc.

Autres conseils

Le vieil adage « alimentez un rhume et  affamez la fièvre » s’applique. Quand votre corps se bat contre un virus, cela ne signifie pas qu’il faut épuiser ses ressources en s’affamant. Il n’y a pas de raison que vous n’ayez pas faim lorsque vous êtes malade. Cependant, si vous mangez, veillez à une alimentation nutritive mais légère. C’est le moment idéal pour un bouillon de légumes. 

Restez hydraté, spécialement pendant la fièvre et tentez de conserver votre niveau de sels minéraux. Une version ‘maison’ peut être réalisé à cette fin avec un litre d’eau, une cuillère à café de miel et une de jus de citron ou de vinaigre de cidre de pomme et une pincée de sel marin. 

Les bains de pieds sont également un vieux remède. Un bain de pieds chaud aux huiles essentielles de menthe ou de gingembre suivi d’un port de chaussettes avant d’aller au lit est généralement bénéfique. 

Continuez à prendre soin de vous après la grippe

Une fois que la fièvre est partie , certaines choses peuvent aider le corps pendant la période de convalescence.

Lavez votre linge de lit et changez de brosse à dents pour prévenir d’une réinfection. Mangez des aliments sains et facilement digestes comme des œufs brouillés, des soupes de poulet et évitez le sucre et les laitiers jusqu’à ce que vous soyez complètement rétabli.

Si vous suspectez une infection secondaire, consultez un professionnel de la santé immédiatement. Les infections secondaires peuvent être plus dangereuses que la grippe elle-même.

En conclusion, les refroidissements et les grippes sont malheureusement  des choses qui arrivent. Procédez à un simple changement de style de vie en incluant un régime de nourriture saine et des thés et en évitant les aliments transformés, dormez suffisamment et profitez de la vie sont des gestes qui peuvent aider à booster votre système immunitaire, à prévenir ou à minimiser les effets de la grippe ou du refroidissement.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *