My super energy friend Ginseng!

Petit arrêt sur le ginseng, une plante orientale aux multiples bienfaits.

J’ai délibérément fait la différence entre les informations essentielles sur le ginseng et des informations complémentaires pour permettre à chacun le choix entre une lecture pressée ou une lecture plus approfondie sur le sujet 😉

POUR LES AMATEURS OU LES PRESSES :

Après un temps d’oubli, cette plante revient sur le devant de la scène et amène au développement de cultures intensives : actuellement , on dénombre des centaines de tonnes par an et des chiffres d’affaires flirtant avec les milliards. Bref, une plante intéressante mais dans quelles sont ses véritables vertus au quotidien?

Ce n’est pas rien si le nom latin du ginseng, Panax ginseng (CA Meyer)  fait directement référence à Panacée, divinité grecque dont la principale tâche est de maintenir tout le monde en bonne santé.

Le ginseng augmente la résistance globale de l’organisme, améliore les performances physiques et intellectuelles, stimule les fonctions cognitives améliore la résistance au stress psychique et au stress physiologique et agit sur le système sanguin et nerveux à la fois. Et enfin vasomoteur et vasodilatateur, le ginseng contient de la folliculine, qui se rapproche des hormones sexuelles.

En bref, ses vertus sont multiples :

  • tonifie et revigore les êtres fatigués que nous sommes parfois
  • est un des meilleurs aphrodisiaques, peut-être la seule chose que vous saviez à son sujet 🙂
  • augmente le nombre de globules rouges
  • fait partie d’un traitement hypoglycémiant dans le cadre des diabètes non-insulinodépendants
  • a une action eupeptique (entendez qui favorise la digestion), dépurative, tonique, stimulante dans le cas de fatigue ou d’états dépressifs
  • a une action sur le système nerveux central
  • améliore la capacité physique au travail
  • permet une meilleure récupération du rythme cardiaque
  • accroît et améliore les capacités de mémorisation et de concentration
  • amélioration des fonctions immunitaires et du métabolisme du glucose

En très bref, le ginseng est une aide à l’amélioration de la qualité de vie.

En tant que plante adaptogène, le ginseng augmente les capacités de réponses de l’organisme face à des facteurs externes ou internes des infections, des déficits immunitaires, du stress,  une diminution des capacités intellectuelles, …

Les adaptogènes possèdent des effets hormonaux, métaboliques et immunologiques.  Le ginseng ne crée pas d’accoutumance. Je vous arrête tout de suite, pas question de vous gaver de ginseng non plus car il peut malgré tout provoquer des effets indésirables. En cas de fortes doses, il provoque de la nervosité, de l’insomnie, de l’hypertonie et/ ou de la tension artérielle.

L’éleuthérocoque partagerait ces mêmes propriétés.

Le ginseng entre dans les pharmacopées: il est donc considéré comme un véritable médicament dans certaines fatigues, asthénies et convalescences.

De la même manière, l’état général des personnes atteintes d’un cancer et subissant une chimiothérapie a été jugé sensiblement amélioré lors de la prise de 1 g de racines séchées de ginseng.

Quelle est la partie utilisée et comment l’utiliser?

Les principes actifs se retrouvent dans la racine séchée entière ou coupée.

Les copeaux de racine sont utilisés dans des décoctés ou infusions.

La racine du ginseng doit atteindre quelques années avant d’être utilisée: les récoltes ont lieu environ tous les 5 ans.

Le ginseng possède à la fois une légère amertume et une faible odeur aromatique rappelant quelque peu la réglisse.

Ginseng blanc et ginseng rouge proviennent de la même plante. Le ginseng devient rouge une fois traité à la vapeur.

La posologie du ginseng est de environ 1g par jour chez l’adulte. Un cure de ginseng ne doit pas dépasser les trois mois.

POUR LES INITIES OU CEUX QUI SONT CURIEUX D’EN APPRENDRE DAVANTAGE :

Le ginseng Panax ginseng est une plante herbacée vivace dont la racine volumineuse se ramifie avec l’âge.  Elle est une des rares plantes à se bonifier avec le temps.

La fameuse théorie des signatures – une théorie qui consiste  à voir dans l’aspect de la plante les effets santé – catégorise le ginseng dans les plantes utiles au bien-être de l’humain en général.

POURQUOI? Observons rapidement les racines du ginseng : oui avec un peu d’imagination, on repère effectivement vite un semblant de tronc, de bras et de jambes. A l’instar de la mandragore, Ginseng provient du chinois et  signifie « l’homme racine ». Considéré comme remède universel en Chine et en Corée , il  y est utilisé depuis déjà 5000 ans. A l’origine cultivé sauvage, le ginseng était réservé aux têtes couronnées et à leurs familles. Une de ses autres appellations est d’ailleurs « herbe royale ».

Quelle est son histoire?

Le ginseng est une racine orientale qui provient de Chine. Elle arrive au 17ème siècle à la cour de Louis XIV, qui souhaitant – malgré son âge  – maintenir ses performances sexuelles , y eut recours …  il vient de donner au ginseng sa renommée d’aphrodisiaque.

Par la suite, c’est un missionnaire français jésuite, le père Jartoux, qui décrit le premier la racine orientale dans une monographie détaillée. Au même moment , au Canada, le père Lafitteau décrit le Panax quinquefolius, le ginseng américain.

Selon le Pen Tsao, le ginseng est utilisé pour harmoniser les énergies, calmer l’esprit, chasser les peurs, faire briller les yeux, ouvrir les vaisseaux du cœur, éclaircir les pensées, fortifier le corps et prolonger la vie.

Les différents ginseng

Attention néanmoins, il faut pouvoir différencier les nombreuses espèces et leur qualité:

  • le vrai ginseng oriental, Panax Ginseng CA Meyer originaire de la Corée et de la Mandchourie où elle pousse sur les versants méridionaux et humides: le plus prisé est celui de Corée. Si un jour vous avez la terrible chance d’éviter les multiples faussaires sur les marchés de Hong Kong ou Pékin et de tomber sur du vrai ginseng, vous payerez une véritable fortune, ça c’est dit 🙂
  • le ginseng du Vietnam Panax notoginseng Burk.
  • le ginseng de Sibérie ou éleuthérocoque (Acanthopanax senticosus Maxim.)
  • le ginseng à 5 feuilles ou ginseng américain (Panax quinquefolius)
  • le ginseng japonais (Panax pseudoginseng Wall. subsp. japonicus)

Il faut également être attentif aux conditions de récolte, de séchage, d’âge, de stérilisation, …

Ne vous leurrez pas : obtenir du ginseng oriental est très cher du fait des temps de récolte. Le ginseng est en outre devenu très  rare dans ses régions d’origine que sont la Chine, la Corée, le Japon.

Mais des alternatives tout-à-fait louables existent auprès des ginsengs russe, japonais ou américain. A bon entendeur … salut!

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *