22 « trucs » pour réaliser sa pharmacie-maison

… ou comment commencer une boîte de premiers soins exclusivement à base de produits bruts et naturels.

Vous souhaitez commencer à utiliser des plantes pour vous soigner ou améliorer votre bien-être général?

Vous souhaitez obtenir des conseils pour démarrer en douceur cette pharmacie verte?

Vous êtes au bon endroit …

Des millions de gens à travers le monde utilisent des plantes pour prendre soin quotidiennement d’eux.

Alors, c’est vrai, nos pharmacies maison sont pleines de produits prêts à l’emploi et pensés pour des maux bien ciblés …  face à ce service all inclusive , les plantes sont évidemment plus complexes :  elles se trouvent dehors  quelque part, les informations existent en surabondance mais elles ne sont pas toujours claires ou complètes. Et ne parlons pas des instructions … quand elles sont données par les quelques et trop rares personnes compétentes en la matière … bref rien de très engageant et qui décourage beaucoup de monde avant même d’avoir commencé.

Mon objectif est de fournir ici une liste des plantes et des huiles essentielles les plus courantes et les plus employées. Pas plus, pas moins. Enfin, on va tenter …

à la fois parce que certaines plantes ont plusieurs vertus mais également parce que si vous devez acheter LA plante pour chaque maux ou bobo, cela risque de faire vite mal à votre portefeuille.

La boîte de secours version plantes médicinales peut ensuite être complétée au fur et à mesure que vos connaissances s’affinent et que votre utilisation augmente.

Dans la catégorie huiles essentielles, je vous propose les suivantes :

  • l’huile essentielle (HE) de lavande officinale Lavendula officinalis : elle calme petits et grands, c’est un excellent cicatrisant et elle calme les piqûres d’insecte.
  • l’HE gaulthérie couchée  Gaultheria procumbens:  deux ou trois gouttes mélangées à une huile végétale calme les douleurs musculaires.
  • l’HE d’eucalyptus radié Eucalyptus radiata et de ravinstara Cinnamomum camphora : les deux HE must contre les refroidissements, rhumes et grippe. Le ravintsara est également un excellent immunostimulant et antidépresseur , pendant les longs mois d’hiver , c’est toujours un plus …
  • l’HE d’orange douce Citrus aurantium dulcis : un calmant nerveux . Excellent par  voie de massage. Mais également un excellent antibactérien qui peut être utilisé dans les produits ménagers.
  • l’HE essentielle de ciste ladanifère: un antihémorragique et un cicatrisant. Attention, il s’agit d’une huile relativement chère : une goutte sur un coton-tige suffit à faire cesser un saignement de nez banal.

Les dénominations latines indiquées ne sont pas là pour faire joli ou étaler ma culture: elles aident en réalité à choisir le bon produit dans tout le panel d’HE dont les noms français peuvent parfois porter à confusion.

Pour l’application des HE sur la peau et sauf exceptions comme la lavande officinale ou le ravintsara, vous veillerez à toujours utiliser vos HE DILUEES dans une huile végétale (HV). Pour commencer, je vous conseille une huile relativement neutre et qui pénètre facilement type HV amande douce ou HV noyau d’abricots.

Ensuite, il existe tout un panel d’huiles végétales avec des propriétés particulières et des huiles essentielles spécifiques aux enfants : si vous souhaitez en apprendre plus à ce sujet, je vous invite à lire mon article sur les huiles essentielles dédiées aux enfants.

Passons maintenant aux plantes séchées. A ce propos, la super BONNE NOUVELLE c’est que bon nombre de plantes se trouvent déjà dans les armoires de votre … cuisine 😉

  • menthe poivrée : c’est la plante parfaite pour les estomacs gonflés de bonnes choses certes mais qui pèsent ensuite… Une infusion à la menthe poivrée aidera votre estomac et facilitera la digestion.
  • poivre :  en cas de mauvaise digestion, de mauvaise circulation ou de congestion nasale. Il suffit pour cela de moudre des grains de poivre sur tous vos plats pour augmenter la biodisponibilité de votre alimentation. Oui, c’est cela, vous pouvez absorber plus de nutriments  grâce à ce goût épicé, cool, non?
  • camomille romaine : les boutons floraux dans une infusion comme antispasmodique.
  • thym : début de rhume?  gorge enrouée? une infusion de thym séché de bonne qualité avec une ou deux cuillères de miel vous aidera à faire disparaître les symptômes.
  • curcuma :  en cas d’inflammation, de douleur ou de digestion difficile. Dans ce cas, je vous propose de faire un mélange curry pour associer goût et bienfaits:
    • 2 cuillères à café (cc)de poudre de coriandre,
    • 2 cc de poudre de cumin,
    • 1 cc de curcuma,
    • 1 1/2 cc de cannelle,
    • 1/4 de poudre de girofle,
    • 1/4 de poudre de  cardamome

Placez le tout dans un contenant hermétique. Ce mélange pourra être saupoudré sur les légumes , les viandes ou des œufs brouillés. Un bel exemple de l’alimentation comme médicament.

  • ail :  la plupart des ménages ont déjà de l’ail frais dans leur cuisine pour des usages culinaires. Mais l’ail recèle également de nombreuses qualités …  infusé dans de l’huile d’olive, il est excellent en cas de maux de têtes ou même pour les prévenir. Vous pouvez également éradiquer un rhume ou une grippe en ajoutant délibérément de l’ail dans votre alimentation. A nouveau, l’alimentation est votre médicament s’applique admirablement bien.

Apprendre à utiliser les plantes … est l’étape suivante.

Pour ce faire,  je suggère d’avoir à disposition quelques ustensiles et produits bien précieux comme:

  • des contenants de bouteilles d’alcool , petits ou grands
  • de la glycérine alimentaire : un produit 100 % naturel, généralement obtenu à partir d’huile végétale (colza, palme, maïs, soja ..), dont on sépare par un processus industriel les acides gras du glycérol. La glycérine agit comme un solvant, émollient, épaississant,  émulsifiant dans les lotions, les gels, etc. Elle améliore également les macérats aqueux de plantes.
  • du vinaigre de cidre qui retient les qualités médicinales de la plante
  • de la cire d’abeille : pratique pour rendre les baumes et les huiles plus épaisses. Non graisseuse et avec une petite odeur de miel… Les pastilles de cire d’abeille sont faciles à utiliser et se conservent bien dans le frigo.
  •  de l’huile d’olive : très bonne dans les salades, l’huile d’olive peut être utilisée comme laxatif léger (1 cuillère à soupe avec un peu de jus de citron à jeun) mais est également parfait pour infuser des plantes dans des baumes, des lotions et des huiles de massage. Utiliser de l’huile extra vierge et bio pour vos préparations.
  • du miel : il faudra le choisir bio et de bonne qualité. Pour démarrer, je conseille un bon miel polyfloral, c’est-à-dire à base de plusieurs fleurs. Ne donner pas de miel aux enfants de moins de deux ans.
  • des sachets de mousseline pour  les infusions en tous genres

Je vous livre une première mesure de précaution pour atteindre au mieux l’objectif voulu :  il est nécessaire de mesurer en fonction du poids. En principe, il faut utiliser 5 ml d’alcool par gramme de plante séchée. Pour le vinaigre de cidre ou la glycérine, il faut utiliser 3 ml de liquide par gramme de plante séchée plus 2 ml d’eau.

Ces plantes et huiles sont celles que j’utilise couramment. Elles me permettent d’éviter la visite chez le médecin au moindre refroidissement ou à la moindre douleur.

Construire sa pharmacie de plantes aide à économiser du temps et de l’argent. C’est une autre manière de soigner son corps face aux maux ou aux bobos courants de la vie de tous les jours comme le stress, les coupures, les douleurs musculaires, la grippe et les écorchures.

Ces premières plantes et conseils  vous aideront à démarrer et peuvent déjà accomplir beaucoup pour vous. Si vous souhaitez affiner vos connaissances, vous pouvez trouver sur mon blog d’autres plantes . Je vous y montre comment les choisir, comment les utiliser et pour quels besoins.

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *